MENU

Language

Show contents for

Si l’agriculture est une profession vieillissante, alors des changements s’imposent

L’original de cet article est rédigé par Peter Casier (CGIAR) en anglais et disponible sur GCARD blog et CGIAR.orgTraduit par Fréjus THOTO"Demandez à un jeune ce qu’il souhaite pour son avenir et très peu mentionneront l'agriculture.Que ce soit comme agriculteur, chercheur ou  agent de vulgarisation, la production agricole a tendance à être un dernier recours ; ce n’est pas le choix positif d'un jeune homme ou d’une jeune femme ambitieux.Cela soulève évidemment une question fondamentale : qui cultivera pour nourrir le monde ?"…………. a écrit Keron Bascombe dans l’introduction d’un article qu’il a récemment publié dans le « New Agriculturist ».Keron, un jeune professionnel agricole de Trinidad et Tobago et un blogueur actif, a été l'un de nos 35 journalistes sociaux sur place à la GCARD2, la récente Conférence Mondiale sur la Recherche Agricole pour le Développement. Dans un post précédent, nous avons décrit le contexte et les résultats de ce projet, qui a rassemblé 136 jeunes de 44 pays, et son équipe d’encadrement composée de : YPARD, CGIAR et GFAR.Keron décrit notre projet de renforcement des capacités comme « véritablement un évènement qui change la vie, pour un grand nombre de jeunes professionnels qui ont participé ». Cela en soi est déjà une belle réalisation, je pense. Mais nos idées étaient plus ambitieuses! Nous avons voulu « Rendre l'agriculture encore cool » et que notre équipe de reporters sociaux à la GCARD2 engagent les jeunes dans un effort continu, plutôt que juste pour un moment impromptu et passager, une lueur d'enthousiasme.Aujourd’hui, deux mois plus tard, nous pouvons déjà voir que leur esprit d'entreprise n'était pas un scintillement ; il a déclenché un feu de brousse ! C'est donc le temps d'énumérer leurs initiatives post GCARD2:
  • Olawale Ojo, du Nigeria, a commencé une série d'ateliers « Cool to Farm », se déplaçant d'une ville à l’autre pour partager les possibilités dans l'agriculture et l'agro-industrie avec les jeunes nigérians. Collectivement, ces jeunes ont commencé une page Facebook et un blog. Ils ont rallié des jeunes via le tag de Twitter #CoolToFarm et ont acquis une certaine présence dans la blogosphère ainsi que dans la presse nationale. Pour étendre le réseau des Jeunes Professionnels dans la Recherche Agricole pour le Développement, ils ont mis en place un groupe Facebook YPARD-Nigeria. Dans un récent effort, ils ont organisé un Tweet-Up, où les gens pourraient poser des questions sur la production d'asticots pour les exploitations piscicoles via le tag de Twitter #maggot4fish. — Olawale : Bravo !
  • De l'autre côté du monde, au Kirghizistan, Meerim Shakirova a travaillé avec Olawale pour mettre en place une page Facebook Go Green and Stay Cool et son compte Twitter connexe @GoGreenStayCool afin "de fournir des informations pratiques et l'innovation verte pour assurer la préservation et la protection de notre environnement et des communautés vulnérables". Alors qu’elle bloguait au sujet de la durabilité, Meerim a également rejoint les équipes de reporters sociaux ALL-5 et Forestday-6 et a fait une série d'entrevues vidéo pour les événements #ALLForest, mettant en évidence le rôle de l'agriculture et des forêts lors de la conférence COP18 de décembre à Doha. — Meerim, Chapeau!
  • Nawsheen Hosenally, de Maurice, faisant aussi partie de notre équipe de soutien à la COP18, a continué ses exploits en médias sociaux avec une page Storify sur le projet CTA ARDYIS, une mise à niveau de son blog. Nawsheen a renforcé la portée du projet ARDYIS du Centre Technique pour la Coopération Agricole et Rurale (CTA) via leur page Facebook et leur compte Twitter @ardyis–cta. En appliquant ses compétences acquises au cours du projet du GCARD2, elle fait aussi le reportage social et le marketing pour la prochaine Conférence Internationale des TIC pour l'Agriculture (ICT4A) organisée par le CTA et ses partenaires en novembre 2013. — Nawsheen: Tu assures !
  • Maintenant allons au Malawi, Msekiwa Matsimbe introduit le projet « Fish Node » du NEPAD sous les projecteurs des médias sociaux avec un nouveau blog, une page Facebook Youth For Fish Program et un compte Twitter @FishYFFP. Msekiwa soutient également la page Facebook pour le réseau d'Experts de Pêches Africaines. — Aller, Msekiwa, Go !
  • De retour en Asie, Dinesh Panday a organisé une Campagne de Sensibilisation sur  YPARD, promouvant la cause des jeunes professionnels dans les universités agricoles du Népal, avec un total de 296 participants. — Allez avance, Dinesh !
  • Machteld Schoolenberg, des Pays-Bas, continue de gérer le groupe LinkedIn du GCARD. Elle a commencé sa ReadSpreadKNow – connecté à sa publication quotidienne de Paper.li et The Accidental Post un blog de Tumblr. Elle est notre « administratrice » de la liste Twitter Ag4Dev_Food... Veel geluk, Machteld !
  • Codrin Paveliuc-Olariu, le Roumain de notre équipe, recueille des tweets sur la sécurité alimentaire sur son édition quotidienne de paper.li, aborde les questions liées au monde des politiques agricoles et rurales, sur son blog “Learn, Share, Change” et est devenu un des plus actifs Tweeps dans notre équipe. Découvrez le: @CodrinPO !
  • Jieying Bi, de la Chine utilise le RenRen pour poster des blogs du YPARD
  • En Inde, Sridhar Gutam a intensifié son plaidoyer pour le Libre accès (édition scientifique) en Inde à travers son blog utilisé en tandem avec sa page Facebook et le compte Twitter @Open AccessIndia --- Une cause noble, Sridhar!
  • Idowu Ejere, du Nigeria, travaille actuellement sur le reportage social pour la prochaine semaine africaine de sciences agricoles du FARA
  • Yashpal Singh Saharawat a pris l'initiative d’organiser l’atelier National des Jeunes Professionnels Agricoles, et Emmie Kio plaide pour l’utilisation des médias sociaux dans son organisation actuelle.
Il s'agit d'une poignée d'initiatives lancées par ces jeunes professionnels. Et nous voulons développer cela. Pourquoi ? Eh bien, comme une réponse à la question de Keron: « Qui cultivera pour nourrir le monde? ». Comme il répond lui-même: "en fin de compte, il ne peut exister qu’une seule réponse : les jeunes."Donc l'une de nos approches est : Si nous mobilisons des jeunes professionnels de l'agriculture, par le biais de médias sociaux, ils vont enthousiasmer leurs frères et sœurs. Et peut-être, juste peut-être, nous allons ensuite transformer l'agriculture en une « jeune » plutôt qu’une profession "vieille".Vous êtes un jeune professionnel et intéressé par la puissance des médias sociaux pour faire entendre vos messages ? Rejoignez notre équipe (très) active de médias sociaux YPARD administrée par Marina Cherbonnier de YPARD. Envoyez-lui un « Je veux faire partie de l’’equipe »-via un courriel : marina.cherbonnier (at) ypard.net et elle vous branchera dans l'équipe.Nous sommes jeunes, et nous allons changer le monde. Regardez-nous !Blog par Peter Casier (CGIAR) posté sur GCARD blog et CGIAR.org.Traduit par Frejus THOTO