MENU

Language

Show contents for

Une délégation des agri-entrepreneurs de YPARD-RDC reçue à la faculté d’agronomie de l’UNIKIN

YPARD DRC a' l'UNIKINAprès notre première réunion tenue à la fin du mois de juillet pour le lancement et le fonctionnement du chapitre RDC de YPARD, une délégation du mouvement conduite par Arsène BIRINDWA et Lemien SAKA a été reçue à la faculté d’Agronomie de l’UNIKIN (Université de Kinshasa), le 25 août, par le professeur Paul MAFUKA, ancien vice-président du forum Africain pour la recherche agricole - FARA (Juillet 2013-Juillet 2016), afin de discuter de l’identification de mentors pour les jeunes entrepreneurs parmi les différentes structures impliquées dans le développement agricole et selon les aspirations, défis et les opportunités pour les jeunes dans l’agriculture en RDC.

Après les présentations, chacun a partagé son expérience dans l’agribusiness. Lors de son partage,  le professeur a expliqué combien il est nécessaire pour les jeunes  de se mobiliser et de se réunir afin de mieux répondre aux défis et exploiter en commun les opportunités car selon lui  « Si vous êtes seul vous irez vite mais si vous êtes ensemble, vous irez loin ». Il est possible de travailler pour soi et pour la communauté.

Le contexte alarmant de la RDC illustre bien cette nécessité, un pays avec une population majoritairement jeune (15-24 ans) et dont les besoins et aspirations sont relégués au second plan et ne sont jamais pris en compte par les politiques gouvernementales.

Les jeunes ont relevé deux grands défis auxquels ils ont toujours fait face dans l’entreprenariat agricole en RDC, à savoir : l’inexistence d’un marché bien structuré et l’absence des services financiers pour l’agriculture, car il faut noter que dans le pays aucune banque ne propose le crédit agricole, surtout pas aux jeunes.

A l’issue de cette rencontre une équipe a été mise en place pour travailler sur l’encadrement des jeunes agri-entrepreneurs ; elle a été chargée de sélectionner quelques filières (animales et végétales) porteuses d’une rentabilité à court terme. Dans un premier temps elle se chargera d’accompagner les membres de YPARD et plus tard ses services seront élargis à d’autres jeunes se trouvant dans le besoin.  Une prochaine rencontre est prévue dans une semaine afin d’évaluer l’accompagnement de cette équipe.

Les échanges issus de cette rencontre ont motivé d’avantage l’équipe de coordination qui, dans une perspective à court terme souhaite une mise en place effective de YPARD en RDC et faire du mouvement un cadre d’échange permettant aux jeunes congolais intéressés par développement agricole et rural, de réaliser pleinement leur potentiel et contribuer au développement des innovations agricoles et à la définition des politiques agricoles prenant en compte les besoins et les aspirations des jeunes.